11 Poncirus

crédit : JC César

 Témoignage de Gisèle suite à une supervision.

Gisèle est  infirmière en charge de cours de yoga et de méditation à Lyon, dans une clinique proposant des cures thérapeutiques de 2 mois à la suite de graves dépressions.

Infirmière dans une clinique psychiatrique, je suis chargée de cours de yoga dans le cadre de mon travail. Je donne les cours 3 jours par semaines à des personnes souffrant de dépression, d’angoisses, stress , ‘burn out’, venant de tous horizons, d’âge très divers, (de 18 à 70 ans) avec des aptitudes physiques et mentales hétéroclites. J’ai eu la chance de pouvoir profiter de l’aide de Cathy qui s’est adaptée à cette situation particulière de multiples façons, en travaillant d’une part sur ma pratique personnelle, pour m’amener à la compréhension et aux ressentis dans les postures, d’autre part sur la didactique, l’organisation des cours : comment, pourquoi, mais encore, pas seulement…, sont tous les chaînons qui ont ponctués ces moments inoubliables, qui m’ont conduit à une cohérence, une façon de réfléchir, de comprendre. Quand mes réponses laissent à désirer, l’adaptation ne tarde pas avec son : « Fais le ! » ce qui solutionne le problème lorsque l’esprit ne cherche pas là où il le faut.

Sa présence lors de mes séances de yoga avec des patients ,m’a beaucoup appris, car cela lui a permis d’adapter directement les postures en fonction des difficultés rencontrées selon les cas « sur le vif », voyant ce que je n’aurais ni pu voir, ni pu modifier, ni pu appréhender. Pendant le cours ses interventions discrètes et douces sont d’une grande efficacité, car elles s’impriment ici et maintenant au millimètres près sous mes yeux et dans ma mémoire.

Hors cours (car en plus elle a beaucoup écrit…) vient tout le reste des réjouissances ! Hou la la… ! ce qui est bien, moins bien , pourquoi, comment. Au travers de cette observation, vue panoramique sur le déroulement des postures, leurs cohérences, le temps, le choix des mots, la vérification des indications données, bref, rien ne lui échappe et tout vous profite ainsi qu’aux patients. Il faut cependant prévoir un bon temps de repos avec un super shavasana pour des raisons évidentes… !

Publicités