Comment optimiser ma pratique en plus des cours collectifs que je prends avec un professeur?

Diverses opportunités s’offrent à vous:

Les cours particuliers pour répondre au plus près à vos questions et vos attentes. Cette forme peu utilisée dans le yoga Iyengar qui privilégie le cours collectif, permet de s’appuyer sur le ressenti et le dialogue pour vous guider dans votre pratique. 3 cours pris dans l’espace de 6 mois suffisent à créer une dynamique et vous inscrivent dans un accompagnement personnalisé.
Il ne s’agit pas d’un cours classique mais d’une approche du ressenti corporel: le regard posé par le professeur sur votre pratique, vous conduira alors vers une plus grande autonomie.
Pour préparer ces rencontres, listez les points que vous voulez traiter : par exemple aborder une posture, apprendre à se libérer de certaines tensions, trouver des adaptations pour progresser, créer une courte séquence de pratique, installer des bases pour mettre à profit les cours collectifs.

La supervision des professeurs : Je n’interviens pas pendant la séance, mais j’observe et je prends des notes, assise discrètement en arrière pour respecter le rythme du cours. C’est à la fin que je peux, ou pas, intervenir avec les élèves selon le désir du professeur, par exemples : donner un conseil à chaque pratiquant, répondre à quelques questions générales, restitution de l’observation dans le cadre d’un cours particulier.
Le regard de l’autre ….pas facile mais en même temps, c’est un regard plein de bienveillance!
Ce qui facilite ma proposition: le professeur est en terrain connu et très vite il est pris, comme à son habitude, dans la relation avec des personnes qu’il connait bien.

 Les ateliers spécifiques, les cycles d’approfondissement ou les stages s’adressent aux personnes qui veulent approfondir certaines séries de postures, qui veulent expérimenter une pratique plus intensive sur une journée, sur une semaine ou qui ont des difficultés que l’atelier va traiter de façon plus ciblée: Travail sur les genoux, préparations à Padmasana, aux postures arrières avancées, aux grands écarts…

– Les tests musculaires appliqués au yoga pour déterminer les conditions optimales de pratique en individualisant les séquences pour améliorer ses postures ou se libérer d’un blocage.
Cours particuliers et tests sont complémentaires, l’ordre dans lequel vous les prenez importe peu.

Jusqu’à quel âge peut-on pratiquer le yoga et dans quelles conditions?
Indéfiniment… Car la pratique peut s’adapter à tout âge, et à toutes conditions physiques, dans le cadre de cours collectifs.
Des cours spécifiques pour femmes enceintes et personnes agées sont prévus.
Nous proposons des cours particuliers pour approfondir notre accompagnemement ou pour répondre à vos demandes : besoin d’un espace plus personnel, possibilité de pratiquer en couple, adaptation à une difficulté physique ou psychologique.
Un ensemble de « supports » ou « props » (couvertures, ceintures, bancs…) en permettent l’accès à tous sans que soient compromises les lois fondamentales d’une bonne pratique.

Quelles sont les vertus du yoga ?
Cela améliorera-t-il mon état de santé: j’ai mal au dos, je suis nerveux, j’ai des problèmes digestifs? Puis-je perdre du poids?
Il favorise la confiance en soi et la volonté sans souci de performance. Il permet le développement harmonieux de la structure osseuse et musculaire, fortifie le système nerveux, nourrit et stimule les glandes endocrines qui régissent la croissance. Il améliore la circulation sanguine et l’irrigation du cerveau : ce qui augmente les capacités mentales.

Est-ce une discipline cérébrale ?Serai-je moins déprimé? moins stressé? plus concentré?
Non, le yoga est d’abord une activité sensorielle où l’intelligence du corps entier est stimulée.
Il s’agit de stimuler l’organisme ou d’apaiser l’excitation mentale et la fatique physique générées par le stress ambiant par des enchainements de postures où l’attention est posée sur la respiration et le respect du corps.

Combien de fois par semaine dois-je venir?
1 ou 2 fois par semaine en cours et une pratique personnelle sont conseillés pour en profiter pleinement.
Aucune disposition particulière n’est nécessaire pour participer aux cours, mais la régularité dans la présence est indispensable à leur efficacité.
l est possible de constituer des groupes de pratiques personnelles sur les plages horaires disponibles.

Je suis trop raide! Je n’ai jamais rien fait! C’est dangereux: je ne peux pas me mettre en équilibre sur la tte! N’est-ce pas trop fatiguant?C’est une activité de fille! C’est de la gymnastique! Ce n’est pas assez sportif! Est-ce une activité complémentaire à un sport? à la danse? au tai chi…?
Le yoga cherche à développer à la fois souplesse et force et donne l’occasion de dépasser ses limitations initiales. Cela demande parfois beaucoup de patience, voire l’acceptation de certains blocages. Trop de souplesse peut aussi tre un handicap sérieux (problèmes ligamentaires et frustration sur le plan sensoriel).
L’enseignement par classes de niveaux est progressif et mme en cours collectif permet des adaptations personnelles. Une attention particulière est donnée aux cours débutants pour une bonne intégration des bases. Et si vous découvriez le plaisir dans le mouvement?
Le yoga ne vise ni la perfection, ni la compétition et chacun progresse à son rythme.

Il y a des années que je veux en faire mais Je n’ai pas le temps!
Pas de problème nous vous attendons… certaines personnes mettent de 3 à 5 ans pour réaliser ce voeu et parfois beaucoup plus pour arriver à pratiquer seul chez soi.

Impossible de tenir en place plus de 5 minutes !Le yoga ce n’est que de la relaxation et je n’aime pas!
Le yoga est aussi une pratique de gestion et d’appréciation du temps. L’hyperactivité cache souvent une fuite en avant ou une angoisse. Pour apprivoiser cela, commençons par une pratique d’1 minute, en choisissant sa posture préférée!

Est-ce une religion, une secte? C’est pour les illuminés!

Non, c’est un système qui se veut universel sans rituel mais associé à l’hindouisme puisqu’il vient de l’Inde. Chacun peut y projeter sa foi personnelle et sa vision du monde mme s’il se considère comme athée. La culture indienne n’est absolument pas indispensable, mais nous respectons les appelations sanskrites comme langage international. Ainsi vous vous sentirez à l’aise si vous prenez des cours au 4 coins du monde!
Nous comprenons la peur et les réticenses associées à certains groupes et à certaines pratiques à tendance sectaire: effectivement des abus ont eu lieu, mais il ne s’agit pas d’en faire des préjugés. A contrario, la pratique du yoga doit développer clarté et esprit critique afin de préserver notre intégrité.
Nous vous conseillons de visiter les différents sites Iyengar et de nous rencontrer (portes ouvertes, cours d’essais, entretien) pour vous faire votre opinion.

Et la spiritualité ?
C’est un grand mot qui ne devrait pas vous effrayer.
La pratique posturale et respiratoire en développant une qualité d’observation des sensations physiques, émotionelles et énergétiques, en découvrant nos créations mentales nous amènent à un autre état de conscience : présence à la réalité de l’instant, acceptation de soi-mme et des autres dans leur différence, libération de ce qui encombre l’esprit, utilisation du rationel sans rigidité de pensée, développement de l’intuition, possibilité d’exprimer les ressentis.
Ce qui constitue pour nous les premiers et principaux pas d’une démarche spirituelle sans nécessité de conversion!

C’est quoi l’énergie?
Le yoga permet de gérer et de canaliser notre énergie tout en apprenant à se détendre ou à se tonifier.
La perception de la circulation de l’énergie n’est pas toujours donnée spontanément, car l’tre humain peut fonctionner sur un mode automatique. la pratique permet d’en améliorer la perception, d’en repérer pour soi-mme les différentes manifestations (couleurs, chaud, froid, images…) d’apprendre à l’utiliser et mme d’en modifier les dérèglements. Cette énergie se manifeste dans notre psychologie et à titre l’exemple, le yoga donne également la possibilité aux timides de s’extérioriser.

Pratiquez-vous la méditation? 
Nous n’abordons pas la méditation assise tout de suite, mais c’est un espace où spontanément vous apprendrez à « lacher prise » et à accepter ce qui vient, sans jugement tout en calmant l’agitation mentale.
BKS Iyengar parle de méditation active dans la pratique car c’est un yoga où vous allez apprendre à rester longtemps dans une posture en gérant toutes manifestation de souffrance physique et mentale, éventuellement jusqu’à leur disparition.

Autant de bonnes raisons de vous initier au yoga !

Publicités